Patrizio Cappelli – cravatier

Si la petite boutique Marinella est connue du monde entier depuis 1914 pour ses cravates, Cappelli ne bénéficie sans doute pas de la notoriété de son aînée. Mais le mérite du talent verra, à n’en pas douter, s’épanouir sa réputation.

L’adresse est discrète, dans le quartier chic de Chiaia. C’est au 37 de la via cavallerizza, une étroite ruelle, qu’il faut pousser une grille conduisant à une grande cour arborée. Un succédané de concierge vous annonce et déjà une charmante dame vient nous accueillir, non pas avec un buongiorno mais par un franc et limpide « Bonjour, Monsieur » en français impeccable.

Nous étions deux couples d’amis avec nos enfants, huit personnes : l’officine est pleine à craquer car les dimensions sont modestes. Les soies donnent un peu le vertige, une explosion de motifs et de teintes comme à la dégustation olfactive d’un vin généreux. Donc, ne pas bouder son plaisir, mais garder son sang-froid en descendant les marches qui conduisent à la chambre des trésors.

L’ivresse guette, mais un numéro de duettistes perfides (mes chères épouse et fille) tente une sournoise manœuvre me rappelant, quasi en chorus, les douzaines de cravates bleues, les dizaines de rouges, les vertes… Je chasse le souvenir de mes lointaines réserves parisiennes car le devoir d’une commande spéciale me plonge vers les cravates vertes, celles aux petits motifs…

Entre alors en scène, Patrizio Cappelli, pharmacien de formation, dans un costume, en solaro, manifestement fait sur mesure à la rigueur nonchalante napolitaine : revers généreux, milanaise envieuse à saliver, … très belle allure qu’il doit à son fidèle tailleur de 83 ans.

L’homme est affable et charmeur ; il nous parlera de ses dernières vacances à Saint-Malo (il fuit Napoli en été), de son goût pour les vins français ; il nous fera même voir des Châteauneuf du Pape !

 Mais revenons à nos cravates. Celles à sept plis sont sans triplure, l’épaisseur de l’origami de soie leur donne une belle main tandis que celles en cachemire sont aux jolies couleurs automnales en ce moment. À l’heure du choix, si nécessaire, patience et gentillesse sont au rendez-vous.

En sortant du magasin, il faisait déjà nuit, mais j’avais encore les yeux brillants de gourmandise.

Une adresse à conserver dans vos tablettes pour un passage à Napoli !

www.patriziocappelli.it

amator.fr © 2017 - Tous droits réservés