Armure et tête de manche !

Le rai de soleil ambré effleure l’épaulière damasquinée de la cuirasse d’apparat et fuse en vaporeuse poussière vers un ressaut finement ciselé. L’arête métallique convie au déchiffrement énigmatique et dual ; cette saillie protectrice est l’expression d’une empreinte martiale, à l’efficience avérée sur le champ de bataille carminé, mais énonce également, autorité et puissance du souverain à l’amure hiératique.