Claridge by J.M. Weston

Les rayons encore chauds illuminaient la tour Eiffel et renvoyaient une douce clarté dans le jardin magique et improbable de nos hôtes.

Quand l’hospitalité libère ses petites bulles champenoises, dans un ballet à l’ordonnancement exact, les sourires s’affichent, mais c’est pour écouter Michel Perry, seigneur discret, charmeur et poète.

La collection Claridge propose un voyage dans son imaginaire où la tradition bousculée par un rock romantique s’efface devant des lignes graciles aux raffinements exquis ; la rigueur d’une dentelle de perforations sur un richelieu me fait de l’œil ! Sensualité de la forme travaillée et épurée – l’évidence de l’apparente simplicité -, le trait est sûr, volontaire, juste.

Le créateur, qui a réussi le périlleux défi d’éviter le grand écart entre racine et modernité, mais à les unir dans une alchimie délicate, s’éloigne, la star est le soulier.

amator.fr © 2017 - Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un petit effort ! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.